Close

Derniers Posts

Quelles sont les étapes d’une femme enceinte ?
La première grossesse est l’un des moments les plus heureux pour une future maman. Cependant, entre le premier jour...
le Nov 18, 2021 | par Thierry G.
Les blessures du vélo : 7 pathologies liées au cyclisme
Les blessures sportives dues au vélo sont très souvent rencontrées dans les services de l’orthopédie et de la...
le Oct 18, 2021 | par Thierry G.
Départ du rallye des Deuch's 2021
Toujours en mouvement grâce au vent dans nos voiles, l'association Entre Ciel & Mer qui œuvre pour l’accompagnement...
le Sep 24, 2021 | par H

Les blessures du vélo : 7 pathologies liées au cyclisme

Posté le: Oct 18, 2021 | Auteur: Thierry G. | Catégories: Informations

Les blessures sportives dues au vélo sont très souvent rencontrées dans les services de l’orthopédie et de la kinésithérapie. Si elles sont généralement bénignes et sans conséquence graves, elles peuvent représenter, dans certains cas, un sérieux danger et menacer le pronostic vital. Quelles sont les principales pathologies des cyclistes ? et comment éviter de les atteindre ? 

Les blessures du vélo : 7 pathologies liées au cyclisme

Les blessures mineures des cyclistes

Les douleurs

Les douleurs sont une des pathologies courantes du cyclisme, elles surviennent quand le vélo est mal adapté au corps du cycliste, par exemple, lorsque la selle n’est pas à la bonne hauteur ou lorsque son positionnement avant-arrière est mal fait. Elles se manifestent généralement au niveau des points d'appuis (les mains, le fessier et les pieds), mais le cou, le bas de la colonne vertébrale et le genou peuvent aussi être douloureux si la bicyclette n’est pas bien ajustée. Il est donc primordial d'acheter un vélo d'occasion adapté à ses besoins ou de demander des conseils à un professionnel.

Les engourdissements et les fourmillements

Ce sont des sensations que le cycliste ressent au niveau de sa main et de ses doigts. Elles surviennent lorsqu’il y a un problème lié aux nerfs, plus exactement lorsqu’ils sont compressés. En effet, quelques positions de la main sur le guidon entraînent un appui excessif sur les nerfs Médian et Cubital, deux nerfs qui se retrouvent au niveau du poignet. Cet appui nocif cause par la suite des compressions sur ces nerfs, engendrant les sensations d’engourdissement et de fourmillement. Étant donné que la région du périnée est en permanence en contact de la selle, ses nerfs peuvent se blesser également, ce qui explique le fait que certains cyclistes ont ces signes également dans le périnée. 

Les hématomes

L’hématome apparaît lorsque le cycliste subit une chute de son vélo, c’est une accumulation douloureuse du sang sous la peau, suite à une déchirure des vaisseaux sanguins sous cutanés. L'accumulation est traduite par l’apparition d’une couleur bleue violacée, souvent accompagnée d’un gonflement. Cette blessure physique est le traumatisme le moins grave qui peut se reproduire lors d’une chute du vélo, et est survenue généralement lorsque l’incident est léger ou modéré. La guérison de l’hématome est spontanée et a lieu après quelques jours de la chute.

Les blessures majeures des cyclistes

Le syndrome de la bandelette ilio-tibiale

Qu’est-ce que la bandelette ilio-tibiale ?

Selon l’anatomie musculaire, chaque muscle du corps humain se termine par un tendon lui permettant de s’insérer sur l’os. La bandelette ilio-tibiale est simplement le tendon du muscle tenseur du fascia Lata, un muscle qui se trouve au niveau de la cuisse. Elle est un des tendons les plus longs de l’organisme. En effet, elle descend de l’os fémur, contourne la partie externe du genou pour le protéger et le stabiliser durant le mouvement articulaire,  et va jusqu’à l’os tibia où elle s’attache.

Comment la pratique du vélo engendre-elle le syndrome de la bandelette ilio-tibiale ?

Lors du pédalage du vélo, le cycliste utilise l’articulation du genou et fait ainsi beaucoup de flexions et d’extensions avec ce dernier. Ce faisant, il frotte la bandelette ilio-tibiale contre l’os, ce qui peut entraîner son inflammation et donc une tendinite caractérisée par une douleur intense, sentie généralement dans la face externe du genou. La physiothérapie de cette blessure musculaire est plutôt simple, elle se soigne avec les anti-inflammatoires et le repos, dont la durée dépend de la gravité de la blessure.

La bandelette ilio-tibiale n’est pas la seule à subir une inflammation à cause de la pratique du VTT, d’autres tendons et certains ligaments peuvent aussi avoir des tendinites et des atteintes inflammatoires, comme le tendon du quadriceps, le tendon rotulien, le ligament rotulien … etc. 

Les fractures

La fracture traumatique de la clavicule est en tête de la liste des fractures causées par les chutes du vélo. Elle survient généralement quand le cycliste tombe sur son épaule. C’est une fracture dangereuse, car la clavicule est un os peu couvert par les muscles, ce qui fait qu’elle n’est pas protégée et que la fracture est souvent importante.

Quand la clavicule est fracturée, il est conseillé de faire passer de la glace immédiatement sur l’endroit de la chute et de soulever le bras à l’aide d’un foulard. Le but de ces gestes est de soulager la douleur et d'éviter toute blessure des tissus du voisinage par l’os fracturé. 

En plus de la fracture de la clavicule, d’autres traumatismes orthopédiques peuvent être causés par le vélo. On note la fracture des os de l’avant bras, du poignet, des doigts, les traumatismes de la rotule, des os jambiers, de la cheville … etc.

 La diminution du diamètre de l’artère iliaque externe

Une autre atteinte faisant partie des blessures du vélo, l’endofibrose iliaque externe. Au niveau de notre bessin, il y a un vaisseau sanguin qui s’appelle l’artère iliaque externe. Cette artère et lors de la conduite du VTT, se mobilise beaucoup avec les mouvements articulaires répétés et les contractions musculaires que fait le cycliste durant son activité physique, ce qui cause une blessure à son niveau, la rendant plus étroite. Le sang va avoir alors du mal à y passer et le cycliste va commencer à ressentir les symptômes qui s’agissent généralement de :

  • Sensation de pression et de lourdeur dans la cuisse ;
  • Sensation de faiblesse dans la cuisse ;

Les traumatismes crâniens

Un traumatisme crânien est un coup violent reçu à la tête. Il peut avoir plusieurs origines, comme les chutes, les accidents de voitures, les agressions … etc. Lors de l’usage du vélo, ce sont les chutes sur la tête qui provoquent le traumatisme crânien. Ce dernier peut être léger et guérir sans laisser des conséquences, ou grave, ayant comme complications des hématomes extra et intra-cérébraux, un œdème, une ischémie … etc.

Conseils et recommandations pour prévenir les blessures du vélo

  • Bien ajuster le vélo par le réglage de la hauteur de la selle et de sa position avant-arrière (qui doit être horizontale) pour éviter les douleurs et les blessures musculaires.
  • Varier les positions de la main sur le guidon afin d’éviter la blessure des nerfs du poignet ;
  • Se protéger en roulant (mettre le casque, apprendre à lire tous les panneaux et rouler dans les pistes cyclables) pour éviter les différents accidents ;
  • Assouplir les muscles de la cuisse par une bonne préparation physique (faire des échauffements et des étirements) pour diminuer le risque des atteintes tendineuses ;
  • Le dépistage précoce de l’endofibrose iliaque externe par la réalisation d’un bilan médical complet au moins une fois par an ;
  • Éviter le surentraînement et l’effort physique excessif qui aggravent les douleurs articulaires dues au mauvais réglage du véhicule.

Pour conclure, les blessures du vélo peuvent être sévères et ne sont pas à négliger. Si vous les subissez, n'hésitez pas à vous rendre dans un milieu hospitalier afin de consulter un médecin. Également, veillez à bien suivre votre physiothérapie et à respecter la durée du repos pour que vous puissiez revenir le plus tôt possible à votre activité sportive !    

Commentaires (0)

Pas de commentaires

Ajouter commentaire

Vous devez vous connecter pour ajouter des commentaires.

Close